Paroles de vie

Introduction : Les offenses à la chasteté

Les hommes et les femmes de notre époque ont une soif exagérée de « liberté ». Ils réclament la liberté de faire tout ce qu’ils voudraient faire et exigent le respect de cette liberté. « Ce que je fais ne te regarde pas ; si tu veux, fais de même ». Chacun devient son propre moraliste, c’est-à-dire, juge de ce qui est bien ou mal. Il n’y a jamais de mal à se faire plaisir, pourvu qu’on soit en accord avec soi-même. De plus, lorsque son partenaire est consentant, qu’on ne dérange personne, que la loi civile ne l’interdit pas, où est le problème ? D'ailleurs, n’est-il pas préférable de jouir à fond de son corps avant que les termites n’en profitent ?

Lire la suite...

La fornication

Pour les chrétiens, fidèles à l’enseignement de Jésus, les rapports sexuels entre un homme et une femme qui ne sont pas mariés entre eux à l’Église sont une faute grave. Ce péché s’appelle fornication pour les personnes libres (célibataires, veufs, veuves) et adultère pour les personnes mariées. Dans la Bible, il est souvent aussi désigné sous le nom d’impureté et de débauche. Certains jeunes chrétiens ne se confessent que quand ils ont « trompé » leur copain (ou leur copine) ou quand ils ont couché ensemble sans préservatif, négligeant le fait que les relations sexuelles entre copains et copines, sont toujours un péché. Le fait de s'aimer beaucoup, d'être fiancés, d'avoir un projet ferme de mariage à l'église, ou bien d'avoir déjà fait le mariage civil ou coutumier seulement ne peut pas justifier la fornication. La Bible rappelle à maintes reprises la gravité de cette faute. Quelques exemples :

Lire la suite...

L’adultère

L’adultère désigne l’infidélité dans le mariage. C’est le fait d’un homme marié qui va avec une autre femme que sa femme ou bien, d’une femme mariée qui va avec un autre homme que son mari. Jésus condamne l’adultère même de simple désir : « Vous avez entendu qu'il a été dit : Tu ne commettras pas l'adultère. Eh bien ! Moi je vous dis : Quiconque regarde une femme pour la désirer a déjà commis, dans son cœur, l'adultère avec elle » (Mt 5, 27-28).

Lire la suite...

Le regard et l’imagination impurs

Dieu a créé les yeux pour que l’on regarde. L’importance de cet organe n’est pas à démontrer pour mener les activités quotidiennes et pour entrer en relation avec les autres. Jésus a eu à guérir des aveugles (Mt 12, 22 ; Jn 9 ; etc.) pour indiquer qu’il est crucial de voir la lumière du jour, mais aussi et surtout la lumière de Dieu, pour qu’en voyant les personnes et les divers éléments qui composent le ciel et la terre, nous rendions gloire au Créateur de sorte à « ne prendre aucune part aux œuvres stériles de ténèbres » (cf. Ep 5, 11).

Lire la suite...

La masturbation

En créant l'homme et la femme, Dieu a aussi créé dans leur corps des zones érogènes, c’est-à-dire, des parties sensibles, susceptibles de produire un plaisir sexuel (organes génitaux, seins, etc.). Cependant, le plaisir sexuel est un fruit bel et bon lorsqu’il a pour objectif la communion des époux et l’ouverture de la vie. C’est pourquoi il ne peut être légitimement accueilli que dans le cadre du mariage.

Lire la suite...

La pornographie

On appelle images pornographiques des images ou des vidéos présentant des personnes nues, des organes génitaux ou d’autres zones érogènes, des scènes où des gens pratiquent réellement ou de façon simulée des jeux sexuels, produites afin de susciter chez d’autres personnes du plaisir ou des pensées luxurieuses. Ces images sont encore appelées images porno, images X, images obscènes, images adultes, images interdites aux moins de 18 ans, etc. La frontière entre images érotiques (images dites sexy, qui suscitent des pensées sexuelles, pas forcément de nues) et images pornographiques n’est pas nettement définissable. Ces images sont généralement diffusées dans des journaux, des magazines, dans des films au cinéma, les vidéo clubs, à la télévision, sur Internet (sites pornographiques, Facebook et autres réseaux sociaux, etc.), sur CD, DVD, cartes mémoires, clés USB, etc., gratuitement ou contre paiement d’une certaine somme d’argent.

Lire la suite...

Le viol

On appelle viol le fait de contraindre quelqu’un à des relations sexuelles par la violence ou par des menaces. Ce crime fait partie des actes dits de violence sexuelle, d'abus sexuel, d'agression sexuelle, etc. Les victimes sont généralement la gent féminine, mais souvent, des hommes sont concernés. Les auteurs de viols peuvent-ils s’appliquer cette maxime dite la règle d’or : « Ne fais à personne ce que tu n'aimerais pas subir » (Tb 4, 15) ?

Lire la suite...

La prostitution

On appelle prostitution le fait pour un homme ou une femme d’accepter une pratique sexuelle quelconque contre de l’argent, des biens matériels ou quelque avantage (obtention d’un emploi, d’une promotion, attribution d’un marché, etc.). Certaines personnes en ont fait leur métier. La prostitution est encore appelée « relation tarifée », commerce de sexe, etc. Dans le milieu scolaire et estudiantin, on a inventé le concept de NST : Notes Sexuellement Transmissibles. La prostitution serait le plus vieux métier du monde. Elle s’est sophistiquée au fil des années : Internet et les réseaux sociaux (Youtube, Facebook, Snapchat, etc.) sont désormais utilisés pour augmenter la clientèle.

Lire la suite...

L’homosexualité

On appelle rapports homosexuels, des rapports sexuels entre un homme et un autre homme, ou bien entre une femme et une autre femme. Les personnes concernées sont appelées diversement : homosexuels, gays, lesbiennes (pour les femmes). L'appellation « pédéraste » (« pédé » pour les hommes), bien que répandue est considéré dans certains pays comme une injure pour les homosexuels et passible de poursuite judiciaire. Ce sujet est préoccupant d’autant plus que le mariage homosexuel est légalisé dans certains pays occidentaux qui tentent de le faire accepter par des pressions politiques et économiques en Afrique.

Lire la suite...

La sexualité anale et orale

Dans sa lettre aux Romains, saint Paul montre que le refus de Dieu, l’adoration de la créature au lieu du Créateur est la cause de passions avilissantes : « leurs femmes ont échangé les rapports naturels pour des rapports contre nature ; pareillement les hommes, délaissant l'usage naturel de la femme, ont brûlé de désir les uns pour les autres, perpétrant l'infamie d'homme à homme et recevant en leurs personnes l'inévitable salaire de leur égarement. Connaissant bien pourtant le verdict de Dieu qui déclare dignes de mort les auteurs de pareilles actions, non seulement ils les font, mais ils approuvent encore ceux qui les commettent » (Rm 1, 26-27.33).

Lire la suite...

La zoophilie

La zoophilie ou bestialité désigne tout commerce sexuel avec des animaux. Cette abomination est condamnée à plusieurs reprises dans la Bible, accompagnée d'une malédiction :

  • « Quiconque s'accouple avec une bête sera mis à mort » (Ex 22, 18).

    Lire la suite...

L'inceste pour raison de consanguinité

« L’inceste désigne des relations intimes entre parents ou alliés, à un degré qui interdit entre eux le mariage. […] L’inceste corrompt les relations familiales et marque une régression vers l’animalité. On peut rattacher à l’inceste les abus sexuels perpétrés par des adultes sur des enfants ou adolescents confiés à leur garde. La faute se double alors d’une atteinte scandaleuse portée à l’intégrité physique et morale des jeunes, qui en resteront marqués leur vie durant, et d’une violation de la responsabilité éducative » [1]. Il n'est pas permis d'avorter une grossesse issue d'une relation incestueuse, même s'il faut, dans le cas de la consanguinité, s'attendre à ce que l'enfant ait des tares héréditaires.

Lire la suite...

L'inceste pour raison d'alliance

« L’inceste désigne des relations intimes entre parents ou alliés, à un degré qui interdit entre eux le mariage » [1]. Il n'est pas permis d'avorter une grossesse issue d'une relation incestueuse. La parenté est aussi créée par les liens du mariage : c'est l'affinité ou l'alliance. Cette parenté constitue des empêchements au mariage. Y contrevenir est un inceste. Saint Paul montre la gravité de ce type d'inceste aussi qui ne doit pas avoir droit de cité parmi les chrétiens :

Lire la suite...

L’habillement indécent

Position du problème

Notre corps est ce que nous avons ou ce que nous sommes de plus personnel. C’est avec ce corps que nous communiquons avec les autres. Les vêtements protègent le corps contre les intempéries (froid, pluie, poussière, etc.), et aident à garder une bonne santé. Le style vestimentaire ainsi que la qualité des vêtements positionnent l’individu dans la société. Il suffit de voir comment on donne de la considération à qui porte des habits de luxe, de grande marque et comment sont négligés ceux qui ont des habits déchirés ou bas de gamme, bien que cela ne soit pas une attitude chrétienne (cf. Jc 2, 1-9). Le vêtement participe au bien-être, à une certaine considération de soi. La diversité des couleurs, des tissus, le génie artistique des stylistes, couturiers et tailleurs, permet à chacun d’avoir des vêtements à son goût et à sa pointure. Et donner des vêtements à ceux qui en manquent est un acte hautement religieux parce que cela restaure leur dignité (cf. Mt 25, 36).

Lire la suite...

Les « simulations » ou « frottements »

Les « simulations » encore appelées « frottements », « sexe sans pénétration », etc., désignent le comportement d’un homme et une femme qui tirent leur plaisir en faisant semblant d’avoir des relations sexuelles sans que le sexe masculin ne pénètre dans celui de la femme. Cette attitude est souvent adoptée pour plusieurs raisons, par exemple lorsque la fille est vierge est tient à garder le signe de sa virginité, ou parce que les deux s’imaginent ne pas commettre de péché ou encore pensent ne pas encourir de grossesse ou d’infection sexuellement transmissible en n’allant pas plus loin. Et pourtant, si « quiconque regarde une femme pour la désirer a déjà commis, dans son cœur, l'adultère avec elle » (Mt 5, 28), est-il encore besoin de discussions au sujet de l’inconvenance de cette pratique ?

Lire la suite...

Les bécots

Il y a embrasser et embrasser. On appelle familièrement bécot les baisers amoureux à la bouche occasionnant le contact des langues. Il paraît complètement ridicule de parler de bécot dans un monde où la sexualité est banalisée. De plus, ce geste est très courant dans presque tous les films et séries grand public. Et pourtant, c’est une manifestation de tendresse spécifique aux personnes mariées.

Lire la suite...

Les danses lascives

La danse est en soit une bonne chose. On trouve dans la Bible plusieurs invitations à danser pour le Seigneur : « Les justes jubilent devant la face de Dieu, ils exultent et dansent de joie. Chantez à Dieu, jouez pour son nom, frayez la route au Chevaucheur des nuées, jubilez en Yahvé, dansez devant sa face » (Ps 68(67), 4-5).

Lire la suite...

Les lignes roses, le sexe par téléphone ou par internet

La luxure a pris d’autres visages avec les nouvelles technologies. Les lignes roses sont des numéros de téléphone généralement surfacturés [1]. Ceux qui appellent à ces numéros sont mis en relations avec un serveur ou des filles, chargés de leur dire au téléphone de quoi les faire fantasmer.

Lire la suite...

La mauvaise curiosité

Le désir de savoir de nouvelles choses ou d’avoir plus d’informations est naturel en tout homme. Mais tout n’est pas bon à savoir. Le péché d’Adam et Ève est né de la curiosité de manger le fruit défendu qui leur ouvrirait les yeux afin qu’ils soient comme des dieux connaissant le bien et le mal (cf. Gn 3, 5).

Lire la suite...

La fréquentation des lieux de mauvaise réputation

Les chrétiens éviteront les lieux mal famés pour au moins trois raisons.

Tout d’abord, pour leur propre bien. Parce que pour réussir dans la chasteté, il est important d’observer la prudence qui invite à ne pas s’exposer inutilement à la tentation. C’est un domaine où de tout temps, ceux qui se déclaraient les plus forts sont tombés. Parce que leur orgueil les a poussés à prendre des risques, à surestimer leurs propres forces, à oublier qu’en s’approchant trop du feu, on finit par être brûlé, surtout si l’on est inflammable.

Lire la suite...

Newsletter

Inscrivez-vous pour être avisé de nos nouvelles publications.
Je prends aujourd'hui à témoin contre vous le ciel et la terre : je te propose la vie ou la mort, la bénédiction ou la malédiction. Choisis donc la vie !

_Deutéronome 30, 19

 

http://parolesdevie.bf

Parolesdevie.bf

Ce site vous est offert par l'Abbé Kizito NIKIEMA,
prêtre de l'archidiocèse de Ouagadougou.

Lire plus

www.catholique.bf

Suivez-nous sur Twitter

Suivez-nous sur Facebook