Paroles de vie

Se relever de ses chutes

Lorsque l'on prend conscience que l'on a vécu en contradiction avec la volonté de Dieu, il faut simplement lui demander pardon et s'engager à vivre désormais dans la droiture. C'est le cas par exemple de ceux qui découvrent que tel ou tel comportement est un péché alors qu'ils ne le savaient pas. Par le sacrement de la réconciliation (la confession), Dieu efface nos péchés et nous lance sur le chemin de la sainteté. « Si nous confessons nos péchés, lui, fidèle et juste, pardonnera nos péchés et nous purifiera de toute iniquité » (1 Jn 1, 9).

Il arrive que des hommes et des femmes transgressent la loi de Dieu en toute connaissance de cause. Lorsqu'on a péché, on est honteux, et la tendance est de s'éloigner de Dieu (cf. Gn 3, 8). Cette attitude de prise de conscience de son indignité envers Dieu ne doit pas conduire à minimiser le péché, à le banaliser, à se justifier, car bien souvent, on ne regrette pas toujours immédiatement les péchés contre la chasteté qui procurent un certain plaisir poussant à recommencer. Dieu n'est évidemment pas content du péché. Toutefois, il est toute miséricorde. Jésus dit expressément qu'il n'est pas venu appeler non pas les justes mais les pécheurs (cf. Mt 9, 13), pas pour qu'ils restent pécheurs, mais qu'ils se convertissent et vivent avec lui. Il est important de ne pas refuser la miséricorde de Dieu mais d'aller demander humblement pardon dans le sacrement de la réconciliation où Jésus pardonne comme il a pardonné à la femme adultère que la foule voulait lapider en ajoutant aussitôt : « Va, désormais ne pèche plus » (Jn 8, 11).

Ceux qui ont persévéré dans de mauvaises habitudes et sont devenus addicts peuvent avoir plus de mal à se défaire de leur penchant. Ils mènent un véritable combat et ils arrivent qu'ils chutent de nouveaux. Toutefois, après une chute, il faut se relever : c'est ce que l'on constate dans la vie courante. De même, lorsqu'on n'a pas pu tenir à ses résolutions, il ne faut pas se décourager et s'avouer vaincu, comme le font malheureusement certaines personnes qui refusent de se confesser parce qu'elles retombent chaque fois dans le même péché grave.

Il faut savoir tirer leçon de sa chute pour ne plus chuter : pourquoi ma résolution n'a pas marché ? Me suis-je exposé inutilement à la tentation, à la pornographie, à des images érotiques ? Ai-je accepté un rendez-vous ou une sortie avec une autre personne alors que suis déjà marié ? Ai-je négligé de me retenir ou de refuser certains comportements inconvenants avec mon copain ou ma copine ? Un événement de la vie m'a-t-il conduit au stress, au découragement, à me sentir vide ? Bref. Prendre le temps de recenser les causes de sa chute permet de prendre de meilleures résolutions et d'être plus fort dans l'avenir. Il est parfois utile de demander des conseils à des personnes respectables.

Au sujet du sacrement de la pénitence, il est à rappeler qu'il peut être sollicité auprès de n'importe quel prêtre de l’Église catholique. Lorsqu'on cite ses péchés, on devra éviter les expressions vagues (e.g. : j'ai commis l'impureté). Être explicite sur ce que l'on a fait libère sa conscience et permet au prêtre de donner une exhortation plus précise et plus profitable. Il ne convient pas de se décider de commettre un péché en se disant qu'on va le confesser de toute façon. C'est une offense grave à la miséricorde de Dieu que l'on espère obtenir sans regret, sans conversion, sans effort de se conformer à la volonté de Dieu.

« Là où le péché s’est multiplié, la grâce a surabondé. Que dire alors ? Qu'il nous faut rester dans le péché, pour que la grâce se multiplie ? Certes non ! Que le péché ne règne donc plus dans votre corps mortel de manière à vous plier à ses convoitises. Ne faites plus de vos membres des armes d'injustice au service du péché ; mais offrez-vous à Dieu comme des vivants revenus de la mort et faites de vos membres des armes de justice au service de Dieu » (Rm 5, 20 ; 6, 1.13).

Pin It

Newsletter

Inscrivez-vous pour être avisé de nos nouvelles publications.
Je prends aujourd'hui à témoin contre vous le ciel et la terre : je te propose la vie ou la mort, la bénédiction ou la malédiction. Choisis donc la vie !

_Deutéronome 30, 19

 

http://parolesdevie.bf

Parolesdevie.bf

Ce site vous est offert par l'Abbé Kizito NIKIEMA,
prêtre de l'archidiocèse de Ouagadougou.

Lire plus

www.catholique.bf

Suivez-nous sur Twitter

Suivez-nous sur Facebook